Beauté Revues

Les palettes Naked 1 et 2 d’Urban Decay

 

Bonjour à tous !

Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour une nouvelle revue beauté afin de vous présenter des palettes qu’on ne présentent plus : les fameuses Naked d’Urban Decay. Je possède la n°1 et la n°2 depuis un moment maintenant, mais je trouvais quand même indispensable d’en faire une revue sur mon blog. Comme vous le savez, j’ai migrer sur WordPress depuis le mois de mai 2015, j’ai donc fait le tri dans pas mal d’anciens articles et j’ai décidé de re faire certaines revues de façon plus complète, c’est le cas pour celle-ci. Je suis donc désolée si vous avez déjà lu des milliers de revues sur le sujet, cependant j’aime donner mon avis personnel sur les produits. J’espère que vous apprécierez cet article.

ZOOM SUR LES PALETTES NAKED

Présentation de la Naked 1

Commençons d’abord par la Naked 1, soit l’originale, sortie maintenant il y a plusieurs années. C’est donc une palette d’ombres à paupières neutres qui possède une dominante de tons assez chauds, elle est composée de fards au fini irisé ainsi que quelques mattes. On y trouve des fards clairs, des intermédiaires et des plus foncés, de quoi faire une multitude de maquillages et de bien s’amuser avec les couleurs. J’adore particulièrement les fards Virgin, Sin, Darkhorse et Toasted. On trouve dans cette palette un fard beige clair irisé ainsi qu’un noir irisé, deux couleurs basiques. Elle possède aussi un miroir qui est quand même assez petit et est fournie avec un pinceau plat estampillé Urban Decay, assez pratique.

Virgin, Sin, Naked, Sidecar

Buck, Halfbaked, Smog, Darkhorse

Toasted, Hustle, Creep, Gunmetal

Présentation de la Naked 2

Contrairement à sa copine, la Naked 2 se compose plutôt de fards aux tonalités assez froides, ce qui complète parfaitement la première version. Tout comme l’autres, on trouve différents finis d’ombres à paupières (mat, irisé, pailleté) et des couleurs dans plusieurs tons. Mes fards favoris sont les Bootycall, Chopper, Suspect et YDK. On y trouve aussi les deux couleurs de base : un beige clair et un noir, qui sont tous les deux mattes cette fois, je trouve que c’est encore une fois un bon équilibre avec la première version.

Pour moi ce sont deux couleurs indispensables dans une palette. La palette 2 possède un grand miroir qui est très pratique, plus grand que celui de sa grande soeur. Celle-ci est fournie avec un pinceau double embout : plat et estompeur qui est beaucoup plus pratique que le premier pinceau, il reste en excellent état et ne perd ni ses poils ni sa forme après plusieurs années d’utilisation et bien des lavages.

Foxy, Halfbaked, Bootycal, Chopper

Tease, Snakebite, Suspect, Pistol

Verve, YDK, Busted, Blackout

Le packaging

La première chose que l’on vois avec un produit c’est bien sur son visuel, son packaging, élément indispensable en marketing qui peut motiver un acter d’achat. Lors de la création de la première Naked, on peut dire que ce format était une petite révolution, on trouve donc une palette rectangulaire avec un effet « tissu suédine » et une fermeture aimantée. Très honnêtement je n’ai jamais été très fan de ce packaging, tout d’abord car il es très salissant, mais aussi très fragile et l’aimant a vraiment perdu de son efficacité avec le temps.

Quant à la Naked 2, on vois tout de suite que des efforts on étaient faits, on a donc une palette en métal cette fois-ci, bien plus solide que l’autre, avec une fermeture aussi plus sécurisée (voir même parfois un peu difficile à utiliser). Le design général des Naked reste sobre mais efficace, elles sont facilement reconnaissables entre elles, ce que je trouve très pratique dans un rangement maquillage.

La pigmentation et l’application

On peut dire que de ce côté-là, les Naked ont aussi révolutionné l’univers des palettes beauté car on y trouve, non-seulement des couleurs sublimes et variées, mais aussi une pigmentation excellente. Je trouve que les fards sont assez bien pigmentés, ils peuvent même s’utiliser humidifiés pour plus d’intensité. Il s’appliquent et s’estompent aussi facilement, par contre ils sont vraiment poudreux et ont tendance à faire des chutes sous les yeux, je vous conseille donc de faire votre teint après les yeux (surtout pour les maquillages chargés) ou d’utiliser un pinceau éventail pour balayer délicatement des petits dépôts de matière.

La tenue des fards

Encore un point qui mérite d’être salué pour Urban Decay qui proposent des fards avec une tenue vraiment intéressante, avec une base en dessous bien sûr. Par rapport aux fards à paupières de marques de luxe qui, bien souvent sont peu pigmentés et ont une tenue approximative (je parle en règle générale), ceux des Naked se veulent tenir pendant des heures, nous permettant de profiter de nos jolis make-up du matin au soir. Je trouve, après un test de plusieurs années et ayant parcourus d’autres produits, que ce ne sont pas non plus les meilleurs fards, mais ils sont très bien placés pour cet aspect-là.

Mise à jour 2018 : avec le temps, mes fards des deux Naked ont perdu en qualité. Ils sont moins pigmentés mais surtout ne tiennent absolument plus sur la paupière, même avec une base c’est une catastrophe. A noter donc que ce ne sont pas des palettes qui vieillissent bien dans le temps, je suis un peu déçue…

Le rapport qualité/prix

Enfin, j’aborde un thème qui me fâche quelque peu : le prix, les palettes sont aujourd’hui à 51.95 euros chez Sephora, ce qui n’est vraiment pas donné. Surtout qu’à l’époque où je les aient achetées, elles coûtaient aux alentours de 45 euros… cette augmentation de prix est pour moi totalement injustifiée… et je trouve ça dommage. Même la palette Chocolate Bar de Too Faced, qui reste dans la même lignée, est moins chère. Cependant, je reste objective en vous disant que ce sont des palettes de bonne qualité, Urban Decay est une marque qui fait de plus en plus ses preuves avec des produits innovants et qui créer souvent le « buzz », on peut donc dire que leur stratégie est payante.

Pour résumer : je recommande la Naked 1 si vous aimer les tons chauds et la Naked 2 pour les tons plus froids, quoi qu’il en soit ce sont des palettes qui correspondent très bien à un peu tout le monde (au niveau des couleurs de peau, d’yeux, de cheveux…) et qui sont faciles à prendre en main pour les débutantes et une vraie mine d’or pour la créativité des plus confirmées.

Liens utiles :

Quelle est votre palette Naked favorite ?

Votre prochaine acquisition niveau palette ?

Tendance Clémence, blog beauté Toulouse

Tendance Clémence blog beaté Toulouse

Related Posts

1 Comment

  • Reply
    SOo Ragnous
    26 août 2015 at 12 h 32 min

    Très intéressant comme article !
    Tout comme toi, j’ai revendu ma Naked 3 et même la 2 (je regrette cette dernière d’ailleurs)
    La 1 ne m’a jamais donné envie. La 3 de même que toi je ne l’exploité pas assez, pas fan des tons rosés sur moi.
    Je te retrouve aussi sur le fait que les fars sont hyper poudreux ! Mais bien pigmentés.
    Les prix sont exorbitants, c’est un truc de fou, bientôt elles vont coûter 60€ :O

  • Qu'avez-vous pensé de cet article ? Laissez-moi votre avis :)