Luxe & maroquinerie Mode

Comment éviter d’acheter de la contrefaçon d’articles de luxe ? Mes conseils

contrefaçon sac de luxe

Comment acheter du luxe d’occasion sans se faire arnaquer ?

Comme vous le savez, je m’intéresse beaucoup à l’achat d’articles de luxe sur les sites de seconde main. C’est à la fois une manière écologique et économique de consommer et de pouvoir se faire plaisir sans vider son porte-monnaie. Cependant, les arnaques et la contrefaçon sont clairement les fléaux d’Internet et nous cherchons à tout prix à ne pas tomber dans ce piège. Vous avez été nombreux à me demander un article, ainsi qu’une vidéo, pour vous partager mes conseils et astuces pour acheter du luxe d’occasion sans se faire arnaquer.

Je vais donc essayer de récapituler les bonnes pratiques que je mets moi-même en application dans cet article. Je précise néanmoins que je ne suis pas une professionnelle et je n’ai pas d’habilitations à repérer la contrefaçon d’articles de luxe. Par contre, je pense que c’est à la portée de tout le monde d’arriver à se documenter sur le sujet, afin d’acquérir de nouvelles compétences. C’est ce que je fais en permanence pour aiguiser ma capacité à repérer ce type d’arnaque.

Je vais parler principalement de Vinted dans cet article, puisque c’est la plateforme qui offre le moins de garanties au niveau de la contrefaçon. Même s’ils tendent à s’améliorer en demandant aux vendeurs des preuves de l’authenticité des articles (factures, numéro de série, carte d’authenticité, etc…), leur système n’est pas malheureusement pas infaillible. Vous pouvez opter pour des sites comme Vide Dressing ou Vestiaire Collective pour vos achats de luxe, mais ceux-ci ont aussi des failles sachez-le. J’espère que cet article vous sera utile.

Mes conseils pour repérer la contrefaçon d’articles de luxe

N’hésite pas t’abonner aussi à ma chaîne YouTube !

Récapitulatif des mes conseils pour identifier la contrefaçon

Faire une enquête sur l’annonce et le vendeur

La première chose à faire lorsque vous avez repéré un article de luxe sur un site d’occasion, c’est de faire une petite enquête générale sur l’annonce et sur le vendeur. Les photos de l’article semblent-elles “réelles” (et pas tirées d’un site web), sont-elles de qualité, assez détaillées ? L’annonce est-elle pourvue d’une description correcte au sujet de l’article ? Lorsqu’on veut vendre du luxe, on met généralement toutes les chances de son côté en tant que vendeur.

Quand au profil du vendeur, je vérifie toujours depuis combien de temps est-il inscrit sur la plateforme ? Combien a-t-il d’évaluations et le détail de celles-ci ? Mais aussi son dressing ! Si c’est un dressing “commercial” qui semble être professionnel ou avec de la vente d’articles de luxe en masse, attention à la contrefaçon… Si c’est un dressing de particulier avec des marques variées, cela me rassure un peu plus.

Malheureusement, je prends aussi soin d’imaginer le profil de la personne qui vend : si elle ne propose que des articles à très bas prix et un seul sac de luxe à 1000 euros… je peux me dire qu’il pourrait éventuellement s’agir d’une contrefaçon. C’est assez stigmatisant comme façon de faire, j’en conviens, mais il s’agit là de ne prendre aucun risque.

Je prends aussi le temps de dialoguer avec le vendeur et de lui demander un maximum d’informations sur l’article. Quand l’a-t-il acheté ? Où ? Pourquoi le vendre ? A-t-il la facture/le ticket de caisse/la carte d’authenticité ? Puis-je voir le numéro de série ? Si vous tombez sur un vendeur réticent à vous renseigner convenablement, alors passez votre chemin. Et surtout : attention aux trop bonnes affaires, aux prix trop bas pour le marché actuel et aux grosses négociations…

Se documenter sur l’article en question

Le savoir c’est le pouvoir ! Deuxième petite enquête que je mène avant un achat : j’étudie l’article de près. Je cherche s’il est encore en vente, toutes les informations à son sujet sur le site officiel de la marque. Mais aussi sur d’autres sites d’occasion. Je compare les photos, les annonces, les détails. Par exemple : le logo est un bon indicateur d’une contrefaçon, mais aussi la marque des fermetures éclair, les coutures, comment se présente le numéro de série. Chaque détail, même s’ils peuvent varier selon les années de production, sont importants.

Également, je regarde beaucoup d’articles sur comment repérer la contrefaçon dans X marque. Si vous saisissez sur le moteur de recherche “comment repérer un vrai sac Prada ?” vous allez tomber sur plusieurs sources d’informations. Beaucoup d’astuces se rejoindront et vous permettront de mieux authentifier votre article d’occasion. Cette méthode n’est pas infaillible, car les faussaires peuvent être très forts.

Mais ce serait dommage de passer à côté de ces documentations. Cela vous permet aussi de vous “former” à repérer la contrefaçon, c’est toujours bien de développer ses compétences non ?

Faire appel à des professionnels de l’authentification

Pour ce faire, deux moyens d’offrent à vous. Vous rendre dans le point de vente de l’article de luxe en question, si possible avec le vendeur avant de finaliser la vente. Vous pourrez ainsi vérifier que l’article est authentique directement en boutique. Attention, certaines maisons de luxe sont réticentes à ce genre de pratiques…

Croisez les doigts d’avoir la chance de tomber sur un conseiller de vente sympathique et compréhensif. Vous pouvez aussi vous rendre en boutique après avoir effectué l’achat, mais les recours pour vous faire rembourser en cas de contrefaçon seront minimes. De plus, il est probable que votre article soit directement confisqué en boutique pour être détruit.

Vous pouvez aussi faire appel à un service d’authentification en ligne. Je vous laisse faire les recherches Google nécessaires, mais il en existe plusieurs, pour différents tarifs. Je n’ai pas encore au l’occasion de tester ces services personnellement. Par contre, j’ai lu beaucoup de témoignages positifs sur le site Bagaholic101. Certaines d’entre vous y ont eu déjà recours à leurs services et m’ont fait de bons retours. Ils proposent des authentifications sur photo pour des tarifs très abordables (entre 5 et 10 euros) et vous délivre un “certificat”. Il me semble qu’ils parlent français, donc vous pouvez les contacter par mail ou sur Instagram.

Choisir un mode de paiement sécurisé

Pour terminer, je vous invite fortement à choisir un moyen de paiement sécurisé, à savoir PayPal. Je sais que PayPal provoque parfois des polémiques et des inquiétudes. Cependant, j’utilise ce site depuis plus de 10 ans et le service client est vraiment efficace et réactif en cas de problèmes. Notamment pour vos achats sur Vinted, la plateforme ne va pas forcément donner raison à l’acheteur en cas de contrefaçon.

En particulier si le délai de rétractation est dépassé ou que vous avez déjà validé la vente au lieu d’ouvrir un litige. Je vous recommande d’aller visionner la vidéo Youtube de “Les folies de Nanie” à ce sujet. Son témoignage est très intéressant, surtout car elle a réussi à obtenir un remboursement grâce à PayPal.

PayPal est un système qui donne raison à l’acheteur et cela en presque toutes circonstances. La protection des acheteurs fait partie de la politique de relations clients de l’entreprise. Vous avez donc tout intérêt à opter pour ce mode de paiement lors de vos gros achats. Si vous constatez que vous recevez une contrefaçon par la suite, cela vous permettra d’être remboursé.

Analyser l’article lors de sa réception

C’est là que tout se joue. Une fois l’article entre vos mains, ne vous pressez pas à valider la vente auprès du vendeur. Prenez le temps d’analyser le produit que vous avez reçu. Encore une fois, vous pouvez vous aider de la documentation que vous aurez trouvée sur Internet, ainsi que d’autres annonces d’occasion et du site officiel de la marque.

Vérifiez bien tous les détails :

  • La matière : cuir ou simili cuir, qualité du tissu ou de la toile
  • la doublure intérieure : couleur, texture
  • Les coutures : elles doivent être parfaites, couleur du fil utilisé
  • Le logo et les motifs
  • Le numéro de série : sa présentation à comparer avec le site officiel
  • Les fermetures éclairs : parfois dans une marque particulière selon les maisons
  • La bijouterie
  • Le packaging : la boîte et le dust-bag
  • La carte d’authenticité, la facture et le ticket de caisse

Aucun détail ne doit dénoter et en cas de doute, il n’y a pas de doute ! Ne prenez pas le risque d’avoir en votre possession une contrefaçon, surtout que c’est illégal et renvoyez l’article. Les articles de luxe sont censés être parfaits, du haut-de-gamme d’une qualité largement supérieure aux articles de fast-fashion. Gardez cela en tête lors de votre authentification.

Cet article vous a été utile ?

Vous avez d’autres astuces à partager pour repérer les articles contrefaits ?

Tendance Clémence, blog mode Toulouse

2 Comments

  • Reply
    LIÉGEOIS
    19/06/2021 at 19:52

    Bonjour Clémence, pour les sacs LV, je vérifie aussi le code d’authentification avec la date de la facture. Par exemple, quand je vois un sac qui a été fabriqué mai 2015 et que la facture est de décembre 2019, je laisse tomber directement car cela ne correspond pas du tout. Merci pour cet article très intéressant 🙂 Barbara

    • Reply
      Clémence
      19/06/2021 at 21:52

      Merci beaucoup Barbara ! J’ai totalement oublié de parlé de cette “astuce” dans la vidéo !! C’est vraiment la base de vérifier ça 🙂 merci pour le rappel

    Quelque chose à ajouter ? Partage-moi ton avis en commentaire !