L’adoption de notre chat

Aujourd’hui je reviens pour un article lifestyle, afin de vous partager une nouvelle “expérience de vie” qui me tiens particulièrement à cœur. Avant d’entrer dans le vif du sujet, je voulais vous parler de mon désir, voir de mon besoin de diversifier un peu mon blog. Même s’il est et restera centré mode et beauté, ces temps-ci je n’ai pas trouvé le temps pour écrire sur d’autres sujets. Que ce soit sur des articles lectures, séries, cuisine ou autre, j’ai totalement délaissé cette partie du blog.

Je dois vous avouer que j’ai aussi toujours une appréhension d’écrire ce genre d’articles car j’ai “peur” qu’ils soient mal accueillis ou qu’on ne me trouve pas légitime dans ces domaines. Je compte sur vous pour le me dire. Bref, vous l’aurez compris dans le titre, aujourd’hui on va parler animaux et plus précisément d’adopter un chat au travers d’une association, ce qui a été notre cas pour Ivy. Bonne lecture !

ADOPTER UN CHAT EN ASSOCIATION

 

Notre désir d’avoir un animal

Je voudrais d’abord poser un peu le contexte, celles qui me suivent depuis longtemps savent que je suis une amoureuse des chiens. J’ai eu un labrador étant plus jeune et clairement je rêve d’en adopter de nouveau. Mais voilà, un si gros chien en appartement, ce n’est pas facile à gérer mais surtout, je ne veux en aucun cas qu’il soit malheureux, qu’il manque d’espace.

Avec mon amoureux, nous avons donc penser à nous diriger plutôt vers un chat pour le moment. Je n’avais jamais eu de chat, ni dans ma famille donc je ne savais pas comment appréhender le contact avec eux. Mais Mickaël, ayant plus l’habitude, a réussi à me rassurer et finalement je n’ai eu qu’une idée en tête : adopter un chaton.

Nous n’avions pas de préférences quant à la race, bien que nous trouvions les chartreux mignons. Cependant, je préférais autant faire une bonne action en recueillant un chaton sans foyer, au travers de connaissances ou d’une association. C’est lors d’une soirée de départ d’une copine de Master que nous avons discuté avec un autre couple d’amis.

Ceux-ci allaient le lendemain à la rencontre de l’Association Le Chat Libre à Toulouse qui sont présents plusieurs dimanches par mois dans des animaleries et magasins de jardinage. Ni une, ni deux, me voilà en train de casser les pieds à Mickaël pour faire une virée chez Jardiland le lendemain, bien décidée à ne pas revenir les mains vides.

Adopter un chat en association Le chat libre toulouse

L’Association Le Chat Libre

C’est alors que nous avons rencontrés les bénévoles de l’Association Le Chat Libre. Je vais vous parler plus précisément de cette association toulousaine, car c’est par eux que nous avons recueillis Ivy. Mais sachez qu’il existe beaucoup d’autres groupements similaires partout en France, donc renseignez-vous dans votre région. Je ne sais pas si je vais réussir à exprimer mon sentiment quant aux bénévoles de l’association. Cette rencontre m’a beaucoup touchée, ce sont des gens qui se dévouent corps et âme pour sauver la vie et s’occuper de chats abandonnés.

Le plus souvent, ils sont recueillis dans la rue ou suite à des abandons. Rien que d’écrire ces lignes j’ai le cœur brisé… Les bénévoles de s’association s’occupent donc de récupérer les chats et chatons, de les soigner si besoin (certains étant très malades…). Ils sont ensuite placés soit au refuge de l’association, soit en “famille d’accueil” le temps de leur trouver un foyer définitif. Sachez que vous pouvez contribuer à l’association de plusieurs façons : en adoptant un chat bien sur, en faisant un don monétaire.

Mais aussi en étant “famille d’accueil” et c’est une démarche que j’aimerais beaucoup entreprendre, mais je ne suis pas seule décisionnaire dans mon foyer et c’est aussi une charge (bien que les croquettes et autres nécessités soient fournies par l’asso). Et comme je ne ne suis pas véhiculée cela complique les choses pour moi.

Vous pouvez également mettre vos “talents” à contribution pour l’association, en termes de communication, de photo, aide à la gestion du site web ou tout simplement en venant visiter les chats au refuge et passer un moment avec eux.

L’adoption d’Ivy

Comme je vous le disais, nous avons rencontrés les bénévoles du Chat Libre lors de leur présence chez Jardiland. Après avoir fait le tour des chats présents pendant 20 bonnes minutes, je dois vous avouer que nous avions une Clémence très attendrie et un Mickaël un peu sceptique genre “Tu veux vraiment en prendre un là maintenant tout de suite ?” haha ! Mais alors, lorsque les bénévoles m’ont mis Ivy (initialement nommée Poivrée Neige) dans les bras, cette toute petite chatte si fragile et incroyablement sage, c’était terminé on partait avec elle !

D’ailleurs, si vous me suivez sur les réseaux vous savez qu’elle a bien caché son jeu la coquine ! Elle a été un vrai coup de cœur et je ne regrette absolument pas (Mickaël non plus). Encore une fois, le fait de “sauver” un petit animal est vraiment une sensation de bonheur immense et on a envie de tous les prendre je vous le garantie.

Au niveau des démarches administratives, voici comment ça se passe. L’association vous fait signer une sorte de “contrat” comme quoi vous adopter le chat, mais surtout comme quoi vous vous engagez à prendre soin de lui. Dans le cas d’Ivy qui était une chatte non stérilisée, l’association demande un chèque de caution afin de s’assurer que l’on fasse bien l’opération. Ils prennent bien soin à ce que tous les chats soit stérilisés afin d’éviter une procréation importante et donc plus d’abandons de chats.

Une fois la stérilisation faites nous avons renvoyé l’attestation du vétérinaire à l’association qui nous renvoie notre chèque de caution et entreprend les démarches administratives du Certificat d’adoption et du changement de propriétaire, Ivy est officiellement à nous !

Adopter un chat en association Le chat libre toulouse

Sachez qu’avec ce genre d’association, vous ne “payez” pas le chat en lui-même. Mais vous payez les soins qui lui ont été administrés (vaccins, stérilisation si elle est faites, etc…) ainsi que des frais d’adhésion à l’association. Nous avons réglé environ 140 euros au moment de la prendre pour ces soins et la partie reversée à l’association, mais quoi de plus normal ! Je trouve que ce système est avantageux pour tout le monde et reste accessible même si vous avez un petit budget.

Bien sûr, il faudra compter les frais du matériel (cage, litière, croquettes, etc…) en plus. Si vous savez déjà que vous voulez un chat je vous conseille d’anticiper tout ça pour avoir un meilleur prix. Car nous avons acheté tout sur place, chez Jardiland donc, par précipitation, mais je sais qu’on pouvais trouver vraiment moins cher pour tout ça.

Peu importe, je ne vous dis pas le bonheur de ramener cette petite bouille à la maison. Elle fait maintenant partie de notre famille depuis plus d’un an. Et très honnêtement, je ne pensais pas pouvoir ressentir autant d’amour pour un animal. C’est presque mon bébé et je suis d’autant plus heureuse de l’avoir “sauvée” et surtout d’essayer de lui offrir chaque jour une belle vie, un confort et de l’amour.

N’hésitez pas à visiter le site internet de l’association Le Chat Libre si vous êtes de Toulouse et que vous voulez plus d’informations. Et à les suivre sur Facebook pour connaître l’actualité. C’est une association sérieuse et bienveillante que je recommande à tous mes proches sans cesse, donc si vous souhaitez sauter le pas sachez qu’il y aura toujours un petit animal prêt à nous donner de l’affection et à en recevoir.

Adopter un chat en association Le chat libre toulouse

Et vous, avez-vous un animal ?

Vous avez déjà adopté en association ?

Tendance Clémence, blog Toulouse

Related Posts

Show Comments Close Comments

Quelque chose à ajouter ? Partage-moi ton avis en commentaire !